Generation "Petite Poucette"

Décryptage des comportements et modes de consommation de la génération Z

L’arrivée de la génération Z dans l’entreprise : une adaptation nécessaire pour les managers

1 commentaire

Generation-Z-280x190Selon une étude récente réalisée par BNP Paribas, le monde de l’entreprise est perçu par la génération Z comme « impitoyable, stressant, ennuyeux ». Des mots durs pour décrire le monde professionnel…

Les Z ont la particularité d’exprimer leur individualité à travers le collectif. Ils s’inscrivent dans une logique transversale, marquée par la collaboration et la coopération.

D’autre part, les moins de 20 ans n’hésiteront pas à remettre en cause ou à poser des questions, que ce soit lors de formations ou pour leur premier emploi. Avec Google dans la poche et un réseau dense, le jeune Z profitera à fond de l’apprentissage en ligne : le sens du savoir a, dès lors, radicalement changé. Le net se trouve un niveau au-dessus des boss, des collègues…

Le point de vue personnel ainsi que la capacité à assimiler des connaissances via le web prennent le pas sur l’encadrement d’entreprise ou l’environnement personnel.

47% de cette génération se projetant dans la création d’une entreprise plutôt que dans le statut de salarié, il devient urgent pour les entreprises de s’adapter pour attirer et retenir cette nouvelle génération.

Rythmes plus souples, hiérarchie pyramidale abandonnée, dématérialisation des postes…les nouveaux enjeux sont de taille !

Les règles essentielles pour intégrer la génération Z dans l’entreprise

  1. Autonomie: les jeunes issus de la génération Z ne supportent pas d’être marqués à la culotte par leur supérieur. Ils souhaitent qu’on leur donne des objectifs et qu’on les laissent travailler de manière autonome, leur esprit d’indépendance doit être respecté.
  2. Décloisonnement des organisations et des rapports hiérarchiques : ils n’ont pas peur de s’adresser aux plus hautes instances de l’entreprise, ils souhaitent pouvoir s’adresser directement aux cadres notamment par le biais du web2.0.
  3. Défis à court terme : il faut qu’ils puissent apprécier les résultats rapidement, ne pas hésiter à les challenger pour qu’ils ne s’ennuient pas.
  4. Feed back réguliers : ils ont besoin d’être rassurés et sont sensibles aux échanges informels quotidiens même si les feed-back sont négatifs.
  5. Adaptation des rythmes de travail : ces jeunes sont flexibles et peuvent travailler de chez eux. L’entreprise doit développer des outils pour les aider à travailler en dehors du bureau (outils collaboratifs et réseaux sociaux d’entreprise)
  6. Transparence, ne pas cacher les erreurs : ils peuvent accepter facilement la critique et leurs erreurs mais ne supportent pas l’imposture et vérifient tout sur internet.
  7. Contrer l’ennui et la routine : leur donner la possibilité de changer de métier, de secteur, de pays… leur permettre de bouger dans l’entreprise, de voyager.
  8. Prise en compte la dimension plaisir : leur permettre de s’épanouir dans leur job. Travailler sur l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

En résumé la nouvelle organisation sera : organique, structurée et souple avec un mélange de respect des valeurs et savoirs. L’association de l’intelligence collective permettra de répondre à des problématiques qui dépassent la capacité d’un seul individu.

Publicités

Une réflexion sur “L’arrivée de la génération Z dans l’entreprise : une adaptation nécessaire pour les managers

  1. Pingback: génération Z : la revue de presse de la mi-mai - Génération Z, qui sont-ils

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s