Generation "Petite Poucette"

Décryptage des comportements et modes de consommation de la génération Z

Génération Z comme Zorro ?

Poster un commentaire

modeZ

  • La génération Z a le sentiment d’avoir à réaliser quelque chose et n’attend pas pour agir.
  • Les Z détournent et réinventent les codes classiques de la mode pour exprimer un besoin de créativité et d’individualité.
  • Au-delà d’une proposition de produits, les marques doivent travailler leurs discours et intégrer les réseaux des Z en parlant leur langue.

 

Une génération qui ose

La génération Z qui s’est vue rabâchée qu’il n’y a plus de travail, plus de saisons, que c’est la crise en permanence…ne doute plus de rien. Elle a compris qu’elle ne devait rien attendre des autres pour réaliser ses rêves. Cette génération plus que toute autre met tout en œuvre pour réaliser ses projets et ses rêves en s’exonérant des pré-requis et hiérarchies.

Elle ne peut rester immobile, c’est une génération qui agit et vite, elle porte bien son nom : génération Z comme Zorro !

Ses mentors sont les Marc Zuckerberg, Norman et autres bloggeuses prodiges qui ont bâti seuls, à force de pugnacité et de travail un empire en très peu de temps. En réalisant qu’elle n’avait rien à perdre, mais tout à gagner, la génération Z ressent un besoin urgent d’être actrice de sa vie, d’agir, de décider, de créer, d’entreprendre.

Comme Carmen Bramly, 20 ans écrivaine, le décrit « je suis incapable de me projeter au-delà de 5 minutes dans le temps… » ou Lola Bessis, 24 ans réalisatrice, comédienne et productrice « je vis avec un sentiment d’urgence ».

La génération Z n’attendra pas d’avoir 40 ans pour se remettre en question et réaliser ses rêves d’enfant, elle le fait à 20 ans ! L’apprentissage est permanent pour cette génération. Le créateur du réveil olfactif (SensorWake), Guillaume Roland, 18 ans : « je suis Z car j’ai un accès illimité au savoir, partout et tout le temps. Je suis en auto-apprentissage permanent. »

Une obsession de l’image, un détournement des codes

Les Z sont des consommateurs en puissance, ils maîtrisent leur image à outrance. Les signes identitaires visant leur image et l’esthétique sont très importants. Leur budget annuel de vêtement dépasserait celui de leurs parents d’après l’institut français de la mode (env. 720 euros). Ils acquièrent, grâce à la masse d’informations à laquelle ils ont accès, à une solide culture mode et détournent les codes classiques de cet univers.

C’est une génération qui n’hésite pas à jouer avec les marques, même les plus prestigieuses. Il n’y a pour cette génération pas de référence, pas de maître, pas de codes dominants mais plutôt des engouements, des buzz, des détournements.

modeZHomiesIls n’hésitent pas à transformer les logos des marques de luxe. Le double C Chanel se voit ainsi dégoulinant, la marque Hermes devient la marque Homies New York. Détourner un logo est un acte créatif et d’affirmation de son individualité pour ces jeunes : « ça me donne de la valeur, de l’originalité, ça me rend unique ».

Ils composent ainsi avec les codes du luxe, du sport, des basics, de la rue. Ainsi ils semblent dire « si je ne peux changer le monde, je peux transformer ce qui m’entoure ».

Ils piochent dans les différents codes de la mode et plusieurs marques fétiches pour composer leur garde-robe. Ils plébiscitent les blogs, sollicitent leurs amis. Ils veulent du changement et ne supportent pas de trouver toujours la même chose en boutique. Les images, les photos et les couleurs les attirent.

Suivre leur rythme et leur parler à travers leurs réseaux

Certaines marques ayant compris leur comportement maîtrisent un rythme de changement effréné : H&M, Primark, Brandy Melville, Forever 21…, les basiques sont peu chers, les gammes sont complétées par des mini-collections plus pointues qui vont bien avec la Lol culture de cette génération. Marc Jacobs avec sa politique d’accessoires accessibles et depuis peu sa marque beauté, arrive à conquérir cette cible.

Seules les marques très investies sur le web arrivent à rentrer en contact avec cette cible. Celles-ci doivent, au-delà des produits, proposer du contenu intéressant et être présentes sur de multiples canaux et réseaux sociaux. L’interaction permanente avec les fans est incontournable pour espérer les séduire. Encore faut-il parler la langue des Z…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s